Whiskies

L'origine du whisky remonterait au Xe siècle et serait le produit de l'invention d'alchimistes arabes qui auraient découvert le processus de distillation de l'alcool afin de créer des cosmétiques et autres parfums. Le mot « alcool » serait même directement dérivé du terme « al kuhul » désignant le mot « khôl », un produit de maquillage pour les yeux, originellement utilisé par les égyptiens.

La première « aqua vitae » (eau de vie) produite à partir d'orge fermentée serait attribuée à des moines irlandais et aurait été produite aux environs du XIe ou XIIe siècle. Les nombreux échanges entre l'Irlande et l'Écosse à cette période auraient permis au spiritueux de gagner le territoire écossais et de s'y développer. Mais cette paternité du whisky est toujours l’objet de débats houleux entre irlandais et écossais !

Les whiskies français

Les whiskies français

La France est depuis longtemps réputée pour ces distillats de fruits, la renommée du cognac ou du calvados n'est plus à démontrer. On peut citer la distillerie Warenghem (Armorik) comme pionnière dans l'élaboration de whisky français. En effet, c'est dans les années 80 que la distillerie spécialisée dans les liqueurs fait le pari de créer le premier whisky français. Depuis, la Bretagne et l'Alsace ont obtenues une Indication Geographique Protégée. Soit deux des quatres IGP avec l'Ecosse et l'Irlande.

Les atouts de la France dans l'élaboration du whisky sont donc la production d'orge (1er producteur de l'UE), la production de malt (1er exportateur au monde), cette tradition et cette maitrise de la distillation, cette expertise et la capacité de vieillissement grâce à l'attachement et la proximité du monde viticole où l'on trouve facilement des barriques de vin d'occasion. Il est à noter qu'aujourd'hui, notre pays compte plus de distillerie qu'en Irlande.

Il est également intéressant de se pencher sur le cas de la distillerie Rozelieures en Lorraine (entre Nancy et Épinal). Propriétaires-récoltants depuis 5 générations et distillateurs depuis 150 ans, ils ont commencés par distiller de l'eau de vie de mirabelle pour aujourd'hui devenir un acteur majeur du whisky français. En effet, leur distillerie est l'unique en France à maitriser le processus de distillation de A à Z. Ils possèdent leurs champs d'orge, leur malterie où ils sèchent le malt avec de la tourbe importée d'Écosse, ils gèrent également la brasserie, la fermentation, la distillation, le vieillissement ainsi que l'embouteillage en Lorraine. Ils ont développpés une large gamme de produits qui n'a rien à envier aux whiskies écossais !

Retrouvez ci-dessous un aperçu de la gamme présente en magasin :

AWA | Bellevoye | BM Signature | Brenne | Breizh | Couvreur | Domaine des Hautes Glaces | Guillon | Rozelieures...

Les scotchs whiskies écossais

On s'accorde généralement à penser que ce sont les moines qui ont introduit la distillation en même temps que le christianisme aux 4ème et 5ème siècles. La première distillation officielle remonte à 1494, lorsque Friar John Cor de l'abbaye Lindores Abbey dans le Fife a reçu la commission du roi pour fabriquer de l'acqua vitae, le terme latin pour « eau de vie ». Vers 1870, la distillation de whisky illicite se multiplie dès lors que l'Angleterre a souhaité encadrer la production de cet alcool. A cette période, on comptait 8 distilleries légales pour 400 illicites.

De nos jours, on distingue cing régions productrices de whisky (Campbeltown, Higlands, Islay, Lowlands et Speyside) et on compte plus de 100 distilleries en activité. La typicité des whiskies écossais réside dans une double distillation et dans l'utilisation optionnelle de tourbe dans le processus de séchage du malt. Une fois le grain germé, il est chauffé à l'aide de tourbe (matière végétale fossilisée) dans un four appelé Kiln. A la dégustation finale on retrouve grâce à ce procédé des notes de humus, d'écorce et de fumée...

Les whiskies écossais

Retrouvez ci-dessous un aperçu de la gamme présente en magasin :

Ardberg | Arran | Auchentoshan | Bowmore | Bruichladdich | Bunnahabhain | Caol Ila | Dalmore | Isle of Jura | Kilchoman | Laphroaig | Lagavulin | Talisker | Octomore...

Les whiskeys irlandais

Les whiskies irlandais

Saint-Patrick, un moine irlandais, introduisit l’art de la distillation en Irlande après son passage en Egypte et l’importation de l’alambic en 432. Il serait ainsi à l’origine du célèbre whiskey Irlandais ou « uisce beatha », nom donné par les moines Irlandais.

Le Whiskey est élaboré à partir d'orge non maltée et subit généralement trois distillations. L'utilisation de la tourbe, même si très présente sur le territoire irlandais, est rarement utilisée. Tout ceci apportera un goût rond, fruité et plutôt facile à appréhender pour les débutants dans le monde de ce spiritueux.

Aujourd'hui nous trouvons une trentaine de distilleries contre seulement 4 en 2012.

Retrouvez ci-dessous un apreçu de la gamme présente en magasin :

Green Spot | Jameson | Redbreast | Teeling | The Irishman

Les whiskies japonais

Le whisky japonais démarre son histoire lorsque le Japon commence à s’ouvrir au monde, en 1853. Il faut attendre 1923 pour que le whisky japonais naisse grâce à Masataka TAKETSURU. En 1916, alors jeune étudiant en chimie à l’université d’Osaka, il est recruté par la brasserie de saké Settsu Shuzo où, grâce à son intelligence, il est vite repéré par le patron. Ce dernier décide de l’envoyer étudier la fermentation du whisky en Écosse. Peu de temps après, un homme du nom de Shinjiro Tori, ayant eu vent de l’escapade écossaise de Taketsuru, décide aussi de parier sur le whisky et engage Masataka. Son entreprise, la Kotobukyia, deviendra petit à petit Suntory. En 1934, Masataka TAKETSURU quitte la distillerie qu’il avait créée avec son associé pour voler de ses propres ailes et crée l’entreprise Nikka, aujourd’hui à la renommée incontestable.

Il existe aujourd’hui au Japon treize entreprises qui vendent du whisky à travers le monde entier.

Vous retrouverez ci-dessous un aperçu de la gamme présente en magasin :

Hakushu | Hibiki | Kirin | Nikka | Tottori | Yamazaki | Yoichi...

Les whiskies japonais

Les bourbons et whiskeys américains

Les whiskeys américains ou bourbons

C'est au 18ème siècle, avec l'arrivée des immigrants que la distillation fait son apparition aux USA. Les premières cultures de maïs et de seigle étaient propices à la distillation. On retrouve alors le bourbon, certainement le whisky Américain le plus connu. Il doit son nom au comté de Old Bourbon dans le Kentucky, nom donné en l'honneur de la famille Bourbon dont Louis XVI était membre, en remerciement pour les actions françaises durant la guerre américaine d’indépendance.

Il est en tout cas établi que ce whisky a du être créé, ou du moins standardisé, dans le Kentucky. 95% de la production y est concentrée. En 2013, on trouvait dans les entrepôts des distilleries environ 5 millions de fûts en vieillissement. Plus que le nombre d’habitants de l’état ! Le bourbon doit obligatoirement être fabriqué aux USA. Il doit être fabriqué à partir d’au moins 51% de maïs (le reste doit être du seigle, de l’orge maltée ou du blé), distillé à 80% maximum, mis en fût à 62.5% maximum dans un fût de chêne américain neuf brûlé et embouteillé à un minimum de 40%.

Il existe également le whisky Rye (seigle en anglais). Il s'agit là d'un whisky élaboré à partir de 51% minimum de seigle (le reste doit être de l'orge ou du maïs) avec les mêmes exigences que le bourbon avec un vieillissement en fût de chêne américain neuf.

Vous retrouverez ci-dessous un aperçu de la gamme présente en magasin :

Bourbon Banton's | Bourbon Eagle Rare | Bourbon Elijah Craig | Bourbon Platte Valley...

Whiskey Few Rye | Whiskey Westland...

Retrouvez notre sélection de whiskies sur notre boutique en ligne

Contact

Route de Saint-Loup
70000 VESOUL

03 84 75 41 95

contact@lafontaineauxvins.fr

Ouverture

Lundi de 14h à 19h

Mardi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 19h

Samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h30

Suivez-nous